[ Admin ]
 

L’Atelier d’écriture prend naissance en 1983. Plus tard, il changera de nom pour devenir l’Atelier de littératures. Il a dès ses débuts trouvé ses marques dans le plaisir de l’échange et l’invitation à l’ailleurs. Après avoir reçu de nombreux écrivains romands, il s’est tourné vers la littérature internationale, invitant des auteurs ou les lisant et les évoquant en leur absence. Les expériences individuelles des animateurs et des animatrices les ont engagés sur des friches arpentées dans leurs itinéraires de vie : Pologne, Québec, Antilles, Ex-Yougoslavie, furent autant de viviers pour lire et donner à entendre. L’auditoire a même pu compter, certain Jeudi saint, sur un spécialiste de Sade, et certaine autre saison, sur des polars en tous genres. Le soufre et le meurtre ne font pas peur aux esprits libres et curieux. « Grüzi wohl Frau Literatur » a récemment exploré la si proche et bien méconnue littérature suisse alémanique. 

Parmi les auteurs reçus : Robert Lalonde (Québec), Tierno Monénembo (Guinée), Agota Kristof, Rose-Marie Pagnard, Hugo Loestscher, Jean-Pierre Rochat, Alexandre Voisard, Rafik ben Salah, François Beuchat, Michel Beretti, Hughes Richard, Ernest Mignatte, Ferencz Rackozy, Maurice Born, Bernadette Richard, Peter Weber, Paul Nizon (Suisse), Frankétienne, Emile Olivier et Lyonel Trouillot (Haïti), Bessa Myftiu (Albanie). On mentionnera aussi le journaliste et cinéaste Christophe de Ponfilly, le cinéaste José Giovanni, la journaliste Joëlle Kuntz, ou encore l’anthropologue Jeremy Narby dont la présence au forum de l’atelier ne s’est pas inscrite dans la travée purement littéraire, mais dans celle de l’écrit élargi au reportage journalistique, à la fiction, à la pensée scientifique. 
 
Par ailleurs, l’Atelier organise des slams bien fréquentés. Il s’est aussi affronté à l’édition avec la publication de deux ouvrages : La montagne aux vingt miroirs (suite à un concours de nouvelles), et un recueil de textes d’auteurs sur le thème des Finisterres.
 
Une bonne dizaine de soirées ont déjà fait le plaisir des gourmets amoureux du texte – ou faut-il dire des amoureux du texte gourmets - la gourmandise de chacun étant un mystère qui choisit ou ne choisit pas secrètement la chronologie de ses péchés. Les scénarios des soupers-lectures ont su mixer allègrement littératures et gastronomies japonaise, sud-américaine, scandinave, italienne, ou encore s’aventurer sur les thèmes plus généraux de l’érotisme et du rire, le tout dans un décor coloré et selon une chorégraphie hôtelière mis au point en étroite collaboration avec toute l’équipe du Café du Soleil.
 
Les membres de l’Atelier de littératures du Soleil sont : Yves-André Donzé, Jean-Michel Steiger, Jean-Louis Miserez, Matthieu Grégoire-Racicot, Michel Gogniat, Ferencz Rackozy, Emmanuel Gogniat, Brigitte Müller, Monique Girardin-Noirat, Pascale Stocker et Malika Châtelain.
 

© Café du Soleil 2007-2017